Rencontre avec Marie du Boudoir d’Elsa Gary

Marie Boudoir Esla Gary

Depuis que je suis photographe de mariage, je rencontre et retrouve chaque saison différents prestataires.
En effet c’est un vrai travail d’équipe que nous réalisons avec traiteurs, DJs ou encore wedding planners.
Mais avant le grand jour, il y a une étape incontournable dans la vie d’une future mariée :
trouver LA robe de ses rêves !

Pour les fiancées aimant les belles matières et le style bohème, je recommande régulièrement le Boudoir d’Elsa Gary.
Elsa Gary est une créatrice française, basée à Agen.
J’aime particulièrement la simplicité et l’élégance de ses robes, moi qui ne suis pas très « frou-frous et paillettes ».

Si vous êtes en lorraine comme moi, vous pouvez trouver ses créations à Yutz au Boudoir d’Elsa Gary.
C’est un véritable cocon, plein de douceur et d’intimité pour ce moment si important.

Alors, qui se cache derrière les portes de ce Boudoir ?
M’improvisant journaliste d’un jour, venez à la rencontre de Marie avec moi.

 

Bonjour Marie, pourquoi as-tu crée le Boudoir d’Elsa Gary ?

J’ai toujours été attirée par le monde de la mode et plus particulièrement les robes de mariées.
Suite à mon mariage et ma propre expérience en cherchant ma robe, j’ai eu envie de créer quelque chose de différent.

Je voulais que la future mariée accueillie puisse avoir un moment à elle, être cocoonée, détendue et dans de bonnes conditions pour choisir sa robe.
C’est une étape importante qui se doit de laisser un souvenir impérissable.

J’apprécie aussi l’environnement du mariage parce que c’est festif.
On participe à un moment très intime et heureux de la vie de nos clients et c’est très émouvant.

Comment se déroule un RDV d’essayage ici ?

J’écoute ce dont la mariée a envie.

Elle vient parfois avec un modèle en tête, repéré sur le site internet.
Une fois essayé, cela peut être le coup de cœur mais elle peut aussi être déçue car cela ne lui correspond pas.

Je l’oriente alors vers autre chose.
Je vais le faire par rapport à sa morphologie, mais aussi selon ce qu’elle partage de ses goûts et personnalité.
Par exemple si une jeune femme est très nature, une robe très simple lui donnera vite un style de femme enfant.
Une femme extravertie qui essaye un modèle très classique trouvera aussi que cela ne lui correspond pas.

C’est un vrai travail d’écoute pour trouver le modèle de robe idéal.

Boudoir d'Elsa Gary

Parles-moi de ta création d’entreprise, as-tu bénéficié d’une aide ?

Au tout début de l’aventure, je cherchais un local pour ouvrir une boutique.
Lorsqu’il a réalisé que j’étais seule sur mon projet, l’agent immobilier que j’avais contacté m’a alors recommandé Alexis Lorraine.
L’organisme m’a fourni un véritable accompagnement.
L’équipe m’a tenu la main, guidée au travers des différentes étapes et ouvert des portes via ses partenaires.

As-tu rencontré des difficultés ?

La première étape a été de convaincre mon mari.
Lorsque j’ai commencé à étudier la faisabilité du projet, à me pencher sur les démarches, il a vraiment été surpris.
Il n’avait pas réalisé que mon envie était si sérieuse et l’ampleur du projet le stressait.
De mon côté, je voulais vraiment tenter cette aventure, pour ne pas regretter plus tard de ne pas l’avoir fait.
J’ai deux filles ; une m’a soutenue immédiatement, la seconde était plus réticente à l’idée d’avoir moins de temps à passer avec sa maman.

Puis le deuxième challenge est arrivé : les chiffres !
J’avais trouvé le local idéal pour créer mon concept de boutique-appartement.
Lorsque j’ai calculé le chiffre d’affaire à atteindre pour pouvoir le louer, j’ai déchanté.
J’ai donc mis le projet de côté pendant un temps mais l’idée ne me quittait pas…
J’avais une pièce libre à disposition, j’ai donc décidé de l’aménager pour mon activité.
Lors d’un stage à la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie), j’avais rencontré Sophie qui démarrait son activité de Maître d’Oeuvre.
Nous sommes devenues amies et c’est elle qui a dessiné les plans de mon petit cocon.

Entre ma décision de créer la boutique et son ouverture, cela a pris 18 mois.

Comment s’est passé le lancement ?

J’ai eu la chance d’être référencée sur le site d’Elsa Gary avant l’ouverture.
Mon agenda était donc bien rempli avant même l’ouverture de la boutique.

Robe mariée Elsa Gary

As-tu un souvenir qui t’a marqué ?

Il y en a plusieurs :

La rencontre avec Elsa Gary

D’abord, ma rencontre avec Elsa.
Ses créations, c’est ce que j’aurai aimé porter quand je me suis mariée.
Elsa est une personne simple et accessible malgré son succès.
Le projet a quasiment pris deux ans elle m’a fait confiance et a patienté. Elle me soutient, me donne des conseils.
C’est quelqu’un de très dynamique, qui a toujours une multitude de projets en cours.
L’entreprise est familiale, Elsa travaille avec ses deux filles, Mélanie et Alexandra.
J’ai aussi rencontré Dorothée qui s’occupe de l’atelier.
Elle a toujours été disponible et à l’écoute même lorsque je l’assaillais de questions lorsque je débutais.

Des moments heureux…

Je me souviens de ma toute première mariée qui s’appelait Noémie.
Elle était toute mignonne, elle voulait à tout prix venir mais les travaux n’étaient pas finis.
J’avais reçu 7-8 robes, elles est venue avec sa famille et on a fait les essayages chez moi.
Elle se changeait dans ma chambre et venait défiler dans le salon !
Lorsqu’elle est venue chercher sa robe après les retouches, la boutique était terminée.
Elle m’a alors annoncé qu’elle était enceinte, c’était un super moment.
C’est un chouette souvenir pour moi, ma première mariée qui m’a fait confiance, m’a annoncé sa grossesse, envoyé le faire part de naissance… c’est touchant.

…et parfois tristes

J’ai aussi vécu un moment plus triste, avec une future mariée qui a perdu sa maman juste avant de venir pour un essayage.
Elle est venue seule lors de ce premier rendez-vous. Forcément c’était un moment plein d’émotion.
A chacune de ses visites j’y pensais, cela me faisait quelque chose…

As-tu des conseils pour les gens qui veulent se lancer ?

Tout d’abord, OSEZ !
C’est grisant lorsque l’on franchit des étapes et qu’on se rapproche du but.
C’est une aventure qui permet de rencontrer du monde, d’apprendre pleins de choses et de se découvrir soi même.
Je suis par exemple de nature plutôt introvertie, mais en accueillant les futures mariées, en partageant ces moments j’ai pris goût au contact et évolué.
Je pense qu’il vaut mieux se planter que de regretter.
On ne se dira pas « comment ça aurait été, si j’avais fait ça.. ». Il faut tenter.

Le second conseil que j’aurais, c’est : faites-vous accompagner !
Tout seul c’est dur.
C’est bien mieux d’être aidé par des gens dont c’est le métier et qui savent ce qu’ils font.
Si mon projet n’avait pas été viable, Alexis ne l’aurait pas porté.
J’ai participé à des concours, reçu des subventions et prix. Cela, je ne l’aurai pas obtenu seule.

Parlons de toi à présent.
Lorsque tu n’es pas au travail qu’aimes-tu ?

J’aime passer du temps avec ma famille, faire du shopping et partir en vacances. J’adore l’Italie.
Sinon j’aime aller au théâtre, à des concerts, j’apprécie les arts vivants en général.
Je suis aussi une grande fan d’escape game.

 

Marie Boudoir Elsa Gary

Prête pour un petit portrait chinois ?

Ta couleur préféré ?
Le vert

Ton livre préféré ?
Adolescente, j’avais adoré Le parfum de Patrick Süskind.
Récemment j’ai beaucoup aimé le thriller Une famille parfaite de Lisa Gardner.

Ta musique préférée ?
Les Jacksons 5 et George Michael. La période Wham, je kiffe !

Ton film préféré ?
J’adore Mamma Mia! et 4 mariages et un enterrement.
A chaque fois qu’ils passent à la télé je les regarde !

Une chose à ajouter ?

Je suis très heureuse du chemin parcouru.
J’espère que cela va continuer et que les petites mariées vont se passer le mot qu’ici c’est un endroit spécial, autant pour l’accueil qui leur est réservé que pour le style des robes proposées.

 

Je remercie Marie pour son accueil et son partage.
Retrouvez ici les sites internet des différents acteurs mentionnés :

Le Boudoir d’Elsa Gary, boutique à Yutz : http://www.robes-mariee.fr

Elsa Gary, créatrice de robes de mariées : https://elsagary.fr

Alexis Lorraine, organisme accompagnant les entrepreneurs : http://www.alexis.fr

Chambre de Commerce et d’Industrie de Moselle : https://www.moselle.cci.fr

 

 

Tags: